Le salon du livre

Publié le par Lorence

Bonjour

Pour la 29ème année consécutive je vais au salon du livre, autrefois accompagnée par mon frère qui travaillait dans l'édition puis par mes fils et depuis plusieurs années c'est Phil qui s'y colle.

Lors d'un des tous premiers au Grand palais, j'avais découvert la collection Grands détectives de 10/18 et acheté les premiers tomes des histoires du Juge Ti écrit par Robert Van Gulik, mon goût pour cette collection ne s'est jamais démenti depuis mais je regrette les années ou 10/18 nous offrait un superbe catalogue avec les prévisions de sortie de l'année à venir, catalogue que je feuilletais et re feuilletais tout au long de l'année me réjouissant par avance des sorties à venir, l'annotant des volumes possédés, depuis 2006 point de catalogue, une vague ébauche cette année mais qui ne reprend pas les  plus anciens titres.

Depuis plusieurs années le Salon se tient à la porte de Versailles juste après le salon de l'agriculture et dans certains coins le séjour des animaux se fait encore sentir :-)

Depuis les années 90 la littérature d'un pays est invité au Salon, cette année le Mexique avec un espace très coloré


Tout au long des années le salon a évolué, au début royaume de la tabagie maintenant heureusement non fumeur, on croise au hasard des allées et des dédicaces les petites et grandes plumes, je me souviens avec régal de Léo Malet (auteur de Nestor Burma) avec sa pipe dédicaçant un de ses livres en dessinant un personnage, de Simone Signoret qui venait d'écrire "Adieu Volodia", de Noelle Chatelet dont les livres me ravissent à chaque fois que le  sujet soit léger ou grave, de la queue l'année dernière devant Anna Galvada et cette année devant Claudie Gallay auteur des déferlantes (qui fait partie de ma PAL), Les auteurs de bandes dessinées sont toujours pris d'assaut, quel plaisir de repartir avec un livre qui contient une dédicace sous forme de dessin personnalisé.

Nous faisons un tour aux éditeurs régionaux mais cette année pas de Franche-Comté?


Très déçus sur certains stand il n'est fait que la promo des dernières sorties, exit du fonds. Heureusement d'autres savent de quoi ils parlent et renseignent, conseillent avec patience et passion.

C'est vrai que la "Porte de Versailles" est plus confortable, les allées bien larges mais j'aimais bien le coté intimiste du grand palais, à l'époque aussi il n'y avait pas de gros groupes éditoriaux qui peu à peu dévorent tout.
C'est une immense librairie avec beaucoup de tentations, cette année j'ai rapporté 2 livres de Milena Agus : Battement d'ailes et mon voisin, et de Jonathan Coe ; la pluie avant qu'elle ne tombe, je vous en reparlerais.

Nous avons fini dans le secteur du futur, je ne suis toujours pas emballée par le livre électronique.

Publié dans Lorence lit...

Commenter cet article

alexounette78 17/03/2009 08:25

Cela doit faire 15 ans que je n'y pas été. Quand j'aurais l'appart à Paris ce sera plus simple et moins fatigant. Le livre electroique j'ai gagné il y a - ans un cyber book arrivé trop tôt hélas. Et bien il y avait des côtés positifs. Bisous ensoleillés.

sophie 16/03/2009 21:18

Je n'y suis pas allée cette année, trop de tentations .... mauvais pour ma p'tite carte bleue !! J'adore Jonathan Coe, mais j'attend qu'il soit en poche et puis j'attend ta critique hihihi ! Je réagis en totale décalage mais je suis très contente que le polar des moutons t'ait plu
Bizz
Sophie